L’autoconsommation, une nouvelle manière de consommer l’énergie

Le budget énergie est de plus en plus conséquent. La seule solution pour inverser la vapeur est de se diriger vers l’autonomie énergétique. Des panneaux solaires ou des éoliennes fleurissent sur les toits ou dans les jardins. Les particuliers, les entreprises et les collectivités locales produisent et consomment directement leur propre électricité. Une électricité, qui a le mérite d’être à la fois gratuite et renouvelable ! L’autoconsommation permet ainsi de réaliser des économies tout au long de l’année.

autoconsommation panneau solaire

Pratiquez l’autoconsommation grâce aux panneaux solaires.

L’autoconsommation individuelle ou collective

L’autoconsommation consiste à consommer en direct l’électricité produite. L’auto-producteur a la possibilité d’utiliser l’intégralité de la production ou seulement une partie. Suivant l’option choisie, le surplus d’énergie renouvelable est stocké grâce à une batterie ou alors elle est revendue à un fournisseur d’électricité.

L’autoconsommation peut s’effectuer au niveau d’une maison, d’un immeuble voire d’un quartier entier. L’avantage, l’électricité verte est générée à l’échelle locale. Il n’y a pas de frais d’acheminement supplémentaire et le réseau électrique est allégé. En prime, cette nouvelle manière de consommer l’énergie est bon pour l’environnement.

Les différents procédés d’autoconsommation

Les auto-producteurs peuvent s’équiper de panneaux solaires ou d’autres équipements afin d’alimenter en énergie renouvelable leurs différents appareils électroménagers.

Les panneaux solaires

Des panneaux solaires  profitent des bienfaits du soleil pour générer soit de l’électricité ou de l’eau chaude sanitaire. Ils s’installent sur le toit ou reposent sur un châssis dans le jardin. Il est possible d’utiliser gratuitement cette manne d’énergie partout en France à condition que l’installation soit orientée Sud avec une inclinaison de 30°.

L’aérovoltaïque

L’aérovoltaïque fonctionne sur le même principe que les panneaux photovoltaïques. Le système permet de produire de l’électricité grâce aux pouvoirs du soleil. Il permet, en bonus, de chauffer, en partie, votre habitat. Le procédé récupère les calories, qui s’accumulent sous les panneaux au moment de la production. Cet air chaud est directement injecté au sein du logement. En été, c’est de l’air frais, qui est insufflé.

L’éolienne domestique

Les éoliennes domestiques utilisent la force du vent pour produire de l’électricité. Il existe deux types d’installation : horizontale et verticale. Très performante, l’éolienne horizontale nécessite de la place, car elle repose, comme une éolienne traditionnelle, sur le sol. Son mât mesure entre 10 et 35 m de haut ! Plus discrète, l’éolienne verticale s’installe sur la toiture et est capable d’exploiter les vents les plus faibles.

Les éoliennes domestiques ne sont pas très rentables en raison de leur coût encore très élevé.

Le compteur Linky facilite l’autoconsommation

Le compteur électrique évolue afin de s’adapter aux nouveaux modes de consommation. Les anciens boîtiers sont remplacés au fur et à mesure par le compteur communiquant Linky. Ce dernier mesure les électrons ponctionnés sur le réseau et en même temps la production d’énergie renouvelable. Auparavant, vous deviez vous équiper d’un deuxième compteur dont les frais étaient entièrement à votre charge.

Simple d’utilisation, Linky facilite l’autoconsommation et permet une meilleure gestion du réseau par les fournisseurs d’énergie. Son déploiement, piloté par Enedis (ex-ERDF), devrait s’achever en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *