Autoproduction d’électricité : faisons le point

L’autoproduction d’électricité (du côté des industriels et des particuliers), se développe de plus en plus rapidement. Mais, quels sont les enjeux de l’autoproduction et quels sont les défis techniques auxquels elle doit faire face ?

Production d'électricité

Quels sont les enjeux de l’autoproduction d’électricité ?

Qu’est-ce que l’autoproduction d’électricité ?

L’Union Française de l’Electricité donne la définition suivante de l’autoproducteur : « Un autoproducteur est une entité (personne physique ou morale) raccordée au réseau public qui produit en aval de son point de livraison une partie de l’énergie qu’elle consomme ». Le développement de l’autoproduction est fortement lié à l’essor des énergies renouvelables.

L’autoproduction en France

Si, dans certains pays (les plus ensoleillés), l’autoproduction occupe une place importante dans la production d’électricité, elle reste plutôt marginale en France. Mais, elle pourrait être amenée à se développer dans les années à venir. Cela suppose donc d’améliorer les infrastructures pour permettre l’injection de l’électricité autoproduite dans le réseau électrique. L’autoproduction nécessite également la participation financière des autoproducteurs aux travaux d’amélioration du réseau. Enfin, son développement requiert la mise en place d’un système permettant de prévoir, en temps réel, la part d’autoproduction dans la production française d’électricité.

Si l’autoproduction constitue un véritable moyen de promouvoir les énergies renouvelables et une occasion unique de limiter la consommation des énergies traditionnelles, elle nécessite tout de même d’adapter les infrastructures et de relever un certain nombre de défis dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *