Californie : l’électricité affiche des prix négatifs !

L’électricité californienne a un prix négatif durant quelques heures ! Cette situation incroyable est possible lorsque la production d’énergie solaire dépasse les besoins réels des usagers.

panneaux solaires

Grâce aux énergies renouvelables, la Californie affiche des prix négatifs.

Une électricité « gratuite » pendant quelques heures

Le soleil brille tout au long de l’année en Californie. Et le 11 mars 2017 constitue une journée particulièrement resplendissante. La production d’électricité d’origine solaire a battu des records, selon l’EIA. Cette manne d’énergie renouvelable a couvert 40 % de la consommation des usagers en générant 4 gigawatt-heure. Ainsi, les prix de l’électricité sont devenus négatifs, entre 11h et 14h, pour 1800 américains.

Avec le développement croissant des énergies vertes, ce phénomène devient de plus en plus fréquent à travers le monde. Pour preuve, les Californiens ont profité, en avril 2016, d’une réduction exceptionnelle sur leur facture d’énergie. L’état du Texas a connu, lui aussi, des tarifs négatifs grâce à ses parcs éoliens. L’Europe n’est pas en reste. Des épisodes similaires se sont réalisés en Allemagne et au Danemark. La France a vécu cette situation une seule fois, en 2013.

Une offre supérieure à la demande

Les besoins en électricité diminuent progressivement avec l’arrivée des beaux jours. Dans un même temps, la production d’énergie renouvelable est de plus en plus prolifique. La Californie, avec sa ferme Topaz, compte bien exploiter cette richesse. L’état a installé 5 millions de kilowattheure ! Une manne d’énergie colossale, qui est injectée dans le réseau sans possibilité d’être stockée. Résultat, les prix chutent à tel point qu’il n’est plus intéressant pour les fournisseurs de produire de l’énergie propre. Le consommateur n’utilise pas pour autant un courant gratuit. Cette baisse ponctuelle se répercute sur le montant total à payer à la fin du mois.

Des solutions de stockage, pour une production d’énergie solaire flexible

La recherche de solutions de stockage constitue un enjeu majeur. Les batteries permettraient d’éviter l’apparition des prix négatifs et de disposer de plus de flexibilité. L’énergie emmagasinée serait, par exemple, distribuée durant la nuit ou à un moment où la production est plus faible. Ce secteur constitue un marché juteux, qui pourrait atteindre 140 milliards de dollars d’ici 10 ans selon l’ONG américaine, Natural Resource Defense Council.

Plusieurs grandes firmes tentent déjà de s’imposer comme le numéro 1. Total a investi des milliards d’euros dans l’entreprise Saft, un fabricant de batteries industrielles. Tesla propose, depuis 2015, Powerwall, une batterie à usage domestique. Les géants Apple et Google sont également dans la course. Ils ont tous les deux obtenu l’autorisation de revendre le surplus d’énergie généré par les fermes solaires de leurs centres de données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *