Le chauffage électrique à l’origine des pointes de consommation : mythe ou réalité ?

Malgré certaines idées reçues sur le chauffage électrique, le phénomène de pointe reste une réalité commune à toutes les énergies de réseau. Cela s’explique par le besoin accru de chauffage les jours de grand froid.

Chauffage électrique Aterno

Le chauffage électrique est très répandu dans les foyers français.

Le chauffage électrique est l’un des moyens les plus efficaces pour se chauffer en hiver. Si sa mauvaise réputation était légitime après les années 70 avec les convecteurs trop énergivores, il a su évoluer vers des solutions performantes qui concurrencent aujourd’hui les systèmes de chauffage les plus économiques.

Aujourd’hui, environ 35% des logements sont équipés d’installations électriques pour se chauffer. Ces derniers ne représentent pourtant que 13% de la consommation totale de chauffage des résidences principales en France. En effet, si une isolation insuffisante, de mauvaises habitudes ou encore l’usage en hausse d’appareils électroniques sont responsables des dépenses énergétiques excessives de notre pays, le chauffage électrique est devenu une source d’économie d’énergie !

Par ailleurs, la pointe de consommation est sensible pour le gaz également. Pour chaque degré de moins à l’extérieur, la demande de gaz augmente de 130 GWh par jour, soit l’équivalent de 5,4 GW par degré. En comparaison à ce dernier, l’augmentation de la consommation d’électricité ne représente que 2,3 GW par degré, soit moitié moins.

Les idées reçues sur le chauffage électrique n’ont donc plus lieu d’être aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *