Le chauffage hybride : l’union fait la force !

Le chauffage hybride marque les prémisses de la transition énergétique. Son fonctionnement repose sur le même principe que celui de la voiture hybride. Ils utilisent, tous les deux, à la fois de l’énergie renouvelable et fossile. L’objectif à long terme est de proposer un système peu énergivore, qui carbure à 100% d’énergie propre.

maison ecologique

Le chauffage hybride, un système conforme à la RT 2012.

Le principe d’un chauffage hybride

Le chauffage hybride, également nommé chauffage mixte, combine deux sources d’énergie différentes. L’une est d’origine renouvelable (pompe à chaleur, biomasse ou éolien) et l’autre fossile (gaz, fioul). Les deux procédés fonctionnent simultanément ou en alternance.

Un pilotage intelligent

Vous, vous ne vous occupez de rien. La chaudière gère automatiquement le basculement d’une énergie à une autre en fonction des conditions climatiques afin d’éviter tout gaspillage énergétique et vous offrir un confort optimal. Votre lieu de résidence joue ainsi un rôle déterminant. Si la température extérieure est douce, l’appareil optera pour l’utilisation de l’énergie verte. Au contraire, si elle chute brutalement, la chaudière à condensation prend la relève.

A noter, les pompes à chaleur (PAC) se révèlent inefficaces en-dessous d’une certaine température. Ce seuil limite varie d’un fabricant à l’autre. Donc, ouvrez bien l’œil !

Monobloc ou bi-blocs, deux types de chaudière hybride

Tout comme une installation traditionnelle, la chaudière hybride demande de la place et parfois beaucoup de place. Deux types de configuration sont proposés, monobloc ou bi-blocs, afin de mieux s’adapter aux dimensions de votre logement. Mais, rien n’est pas parfait…

  • La chaudière hybride monobloc regroupe dans une seule entité les deux technologies. Déjà volumineuse, elle est, en prime, complexe à installer. Elle requiert, en effet, l’aménagement de plusieurs conduits d’évacuation dans un même périmètre.
  • La chaudière hybride bi-blocs se compose de deux éléments distincts : la chaudière et la pompe à chaleur. Le premier est disposé à l’intérieur de votre logement et le second à l’extérieur. Les nuisances sonores de l’appareil incommodent, parfois, votre voisinage. Pour cela, il est recommandé qu’un espace autour soit suffisamment dégagé.

La chaudière hybride, la voie vers la transition énergétique

La chaudière hybride répond parfaitement aux exigences de la RT 2012. Cette réglementation thermique impose aux maisons neuves d’exploiter une part d’énergie renouvelable dans le total de leur consommation énergétique (5 kW sur 50 kW impartis). Le chauffage mixte donne, de ce fait, droit à des crédits d’impôt développement durable. Prudence, toutefois, un chauffage peu énergivore et performant va de pair avec une bonne isolation.

Le chauffage électrique n’a pas dit son dernier mot !

Facile à installer, le chauffage électrique demande la mise en place d’une simple prise électrique. Le radiateur à inertie branché, il délivre une chaleur douce et homogène quelles que soient les conditions météorologiques. Son autre atout : il utilise naturellement, tous les jours, les énergies renouvelables distribuées par les réseaux électriques ou les smart grids sans que vous vous en rendiez compte. De plus, grâce au développement d’offres d’autoconsommation, l’électricité sera peut-être dans un avenir proche la première énergie 100% propre.

Bon à savoir
La chaudière hybride a un coût. Son prix varie entre 3 000 € et plus de 10 000 € ! Plusieurs éléments entrent en ligne de compte dont la puissance et les différentes options choisies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *