Combattre l’humidité pour mieux chauffer votre logement

La qualité de l’air dans une maison est un élément à ne pas négliger. L’air ambiant doit contenir entre 45 et 65 % d’humidité pour la bonne santé de votre logement et de votre famille. Un taux d’humidité excessif favorise la prolifération de champignons et de bactéries. Par ailleurs, la maison s’avère plus difficile à chauffer. Il est essentiel d’agir pour la santé des occupants et pour améliorer leur confort.

moisissure humidite

Un taux d’humidité excessif entraîne l’apparition de moisissures sur les murs.

Aérer et ventiler votre maison

Les occupants d’une maison produisent au quotidien une grande quantité d’humidité. Prendre une douche, faire la vaisselle, sécher du linge, cuisiner ou tout simplement respirer génèrent de la vapeur d’eau. Il est nécessaire de la réguler pour maintenir un environnement sain. Cela passe par le fait d’aérer pendant 10 minutes chaque jour la maison, été comme hiver.

Par ailleurs, il est indispensable de vous équiper d’une ventilation efficace. Cet équipement, obligatoire pour les logements construits après 1982, permet de renouveler l’air et d’éliminer les polluants (tabac, composés organiques volatils et monoxyde de carbone) ainsi que les mauvaises odeurs.

Bien choisir son système de chauffage

Le système de chauffage en place peut avoir une incidence sur le taux d’humidité. Il est important de faire le bon choix. Le radiateur à inertie permet de préserver la qualité de l’air. Il délivre une chaleur douce, il n’assèche pas l’air et ne soulève pas la poussière contrairement aux vieux convecteurs. Grâce aux radiateurs Aterno et aux fenêtres équipées de détecteurs d’ouverture, vous n’avez plus à couper votre chauffage lorsque vous aérez votre pièce. Le thermostat déporté s’en charge pour vous. Il s’assure également que les appareils redémarrent sitôt la fenêtre refermée.

Découvrez notre gamme complète de radiateurs à inertie de dernière génération

L’étanchéité du bâti, une protection contre la condensation et l’humidité

Le bâtiment doit être parfaitement étanche des fondations jusqu’au toit. Cette enveloppe protectrice permet de préserver les différents éléments (matériaux, murs) des dégradations éventuelles provoquées par l’humidité et la condensation contenues dans l’air. Trois types d’étanchéité doivent être prévus au moment de la construction :

  • L’étanchéité à l’eau

    Mise en œuvre au niveau de la toiture, des murs et des baies extérieures, elle empêche toutes les infiltrations d’eau.

  • L’étanchéité pare vapeur

    L’isolant intègre une couche de matériau appelé frein-vapeur. Ce dernier permet aux différents murs de respirer et d’éviter de moisir.

  • L’étanchéité à l’air

    Cette membrane étanche recouvre sans interruption toutes les parois y compris la toiture. Elle permet de limiter les déperditions de chaleur et les courants d’air. Résultat, vous chauffez moins et réalisez des économies de chauffage tout en améliorant votre confort thermique.

Traiter l’humidité

Plusieurs signes ne trompent pas : la présence de moisissures et autres champignons sur les murs et les joints ; le papier peint qui se décolle ; la peinture qui s’écaille, etc. A ce moment-là, le mal est bien installé. En posant des lambris ou en changeant le revêtement mural, votre habitat continue de se détériorer de l’intérieur. La seule solution est de faire appel à un professionnel. Lui seul sera en mesure de trouver un traitement efficace pour endiguer ce phénomène. Les raisons d’un taux d’humidité excessif sont multiples :

  • Avec le temps, des fissures apparaissent parfois sur le toit ou sur la façade.
  • L’humidité dans le sol remonte par les murs.
  • L’eau exerce une pression sur les fondations.

Une ventilation performante et une bonne isolation constituent les meilleures protections contre les problèmes d’humidité. Il est donc important de contrôler de temps en temps leur bon état afin d’éviter d’entreprendre de lourds travaux de rénovation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *