Comment protéger sa maison de la foudre ?

Environ 1 000 000* coups de foudre frappent le territoire français chaque année. Ils sont à l’origine de 20 000 sinistres dont 15 000 incendies. Il est donc important de sécuriser votre maison pour vous prémunir de ce genre d’accident et d’adopter des gestes simples.

protection foudre

D’où vient la foudre ?

A la fin d’une journée d’été, lorsque l’air chaud et humide s’élève dans l’atmosphère, un nuage d’orage peut se former dans le ciel. Plus l’air monte, plus il refroidit et se condense pour finir par former des gouttelettes d’eau et de glace. Le frottement entre ces particules engendre l’électrisation du nuage.

D’abord, des électrons se libèrent de leur atome. La matière est composée d’atomes qui contiennent chacun un noyau dans lequel se trouvent des protons, avec une charge positive, et des neutrons avec une charge négative, et autour duquel gravitent des électrons. Les charges de même signe se repoussent et les charges opposées s’attirent.

Une fois électrisé, le nuage se polarise : des charges positives s’accumulent en haut tandis que des charges négatives se rassemblent dans sa partie basse. Influencé par cela, le sol à la verticale du nuage se charge positivement. Ces différentes charges exercent une force sur les électrons qui se trouvent entre le nuage et le sol. Si la force est assez puissante, les électrons forment une chaîne conductrice depuis le nuage jusqu’au sol : la foudre tombe. Cette densité d’électrons échauffe l’air qui « explose » produisant ainsi un éclair lumineux et une onde sonore : le tonnerre.

La foudre est favorisée par :

  • La distance entre le nuage et le sol : plus elle est faible, plus le champ électrique est important.
  • Les métaux conducteurs : les structures métalliques en contact avec le sol sont plus facilement touchées.

Comment protéger votre maison ?

Il existe désormais plusieurs solutions pour éloigner la foudre de votre logement :

  • Le paratonnerre

    Il permet de vous protéger  des coups directs de la foudre. Situé au sommet de la maison, le paratonnerre attire l’éclair afin de le canaliser et le conduire jusque dans le sol par le biais d’une prise terre située sur le tableau électrique. Attention, les maisons voisines ou le clocher de l’église équipés d’un paratonnerre ne vous mettent pas à l’abri de tous dangers. Il protège un rayon d’une dizaine de mètres environ. Si votre habitation est ancienne, le dispositif doit être aux normes actuelles, car certains modèles des années 80 étaient équipés d’une tête radioactive, ce qui est désormais interdit.

  • Le parafoudre

    Il protège l’ensemble de vos appareils électriques en cas de surtensions consécutives à l’orage. La foudre n’a pas besoin de frapper directement votre maison pour faire des dégâts. Elle peut s’abattre sur les pylônes électriques situés à proximité. L’intensité de la décharge peut fortement endommager le circuit électrique de l’habitation. Le rôle du parafoudre est de diriger le maximum de ces surtensions vers la terre. Le boîtier de protection est installé sur le tableau électrique juste à la sortie du disjoncteur général. Votre tableau doit être aux normes de sécurité et disposer d’un disjoncteur différentiel. Dans le cadre de l’installation du parafoudre, un disjoncteur divisionnaire doit également être présent. Le parafoudre est obligatoire dans les départements français dont le niveau kéraunique est supérieur à 25. Ce chiffre correspond au nombre de coups de tonnerre détecté sur une année. Les habitations des régions du Sud Est disposent toutes de ce dispositif.

Des gestes simples pour vous protéger à l’intérieur de votre logement

A l’approche d’un orage violent, réfugiez-vous à l’intérieur et appliquez quelques règles de sécurité afin d’éviter tout incident :

  • Fermez les portes et les fenêtres
  • Débranchez un maximum d’appareils électriques 
  • Évitez de toucher des pièces métalliques, qui sont de très bons conducteurs d’électricité
  • Ne prenez pas de bain ou de douche et évitez de faire la vaisselle, car la tuyauterie est conductrice

* Source : http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/accident/foudre/que-revelent-chiffres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *