Comment sécuriser votre logement ?

Votre logement s’apparente à un nid douillet. Vos bibelots, vos bijoux et autres objets de valeur y sont bien rangés et semblent en sûreté. Mais, personne n’est à l’abri d’un vol. Pour partir sereinement en vacances ou en week-end, il est possible de mettre en place plusieurs dispositifs. Selon l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP), ils permettent de limiter les risques d’intrusion*.

installer une alarme

L’alarme constitue un moyen de sécuriser votre logement.

Installer une porte blindée ou un bloc de porte

Les cambrioleurs s’introduisent dans votre logement en empruntant la grande porte. Heureusement, dans la majorité des cas, ils se découragent au bout de trois à quatre minutes. Il est important de sécuriser en priorité cet accès. La porte doit remplir un certain nombre de critères :

  • L’encadrement, également nommé le dormant, doit être scellé dans la maçonnerie.
  • Son épaisseur doit être supérieure à 40 mm.
  • Des renforts de paumelles protègent les gonds.
  • La gâche est renforcée.
  • Le judas et l’entrebâilleur permettent de vérifier l’identité de vos visiteurs lorsque vous êtes présent.

Si vous possédez des objets de valeur, vous pouvez vous tourner vers un système considéré comme inviolable : le bloc de porte. Le niveau de résistance varie d’un modèle à l’autre. Fiez-vous à la certification A2P BP. Cette dernière regroupe quatre catégories : porte vitrée, BP1, BP2 et BP3. Il faudra au voleur entre 3 (porte vitrée) et 15 minutes (BP3) pour détruire votre porte d’entrée.

Miser sur une serrure efficace

La serrure constitue un autre élément sensible. Elle comprend au minimum trois points de fermeture et peut en avoir jusqu’à douze. Certains systèmes présentent la mention A2P délivrée par le CNPP (Centre national de prévention et de protection), qui vous indique le temps de résistance à l’effraction. Il existe trois niveaux :

  • A2P1 : 5 minutes.
  • A2P2 : 10 minutes.
  • A2P3 : 15 minutes.

La complexité du cylindre de la serrure complique un peu plus encore la tâche du cambrioleur. Le nombre de goupilles (entre 5 et 36) permet de multiplier les combinaisons possibles. Pour toujours plus de sécurité, le cylindre peut s’ouvrir au moyen d’une clef protégée. Le propriétaire devra s’adresser directement au fabricant s’il souhaite obtenir un double.

La serrure peut être connectée. Grâce à un badge, une clef ou un code vous verrouillez ou déverrouillez la porte. La gâche peut même être dotée d’un transmetteur Bluetooth ou Wi-Fi, vous commandez ainsi le système d’ouverture à distance via votre smartphone ou ordinateur. Un autre type de serrure existe : la serrure biométrique. L’ouverture se fait grâce à une empreinte digitale ou celle de la rétine. Vous pouvez en enregistrer plusieurs afin de permettre à vos proches d’entrer en toute facilité.

Protéger les autres ouvertures

Les différentes fenêtres que compte votre habitat représentent pour les voleurs des brèches supplémentaires pour s’introduire à l’intérieur. Vous devez impérativement protéger ces ouvertures. Rien ne doit traîner autour de la maison. Des outils ou une échelle peuvent leur être d’une grande aide.

Le volet

Les volets en PVC ou en bois ajourés sont fragiles et peuvent être facilement fracturés. Les modèles en métal ou en bois dur non ajourés sont réputés pour être plus robustes. Pour une sécurité optimale, il est préférable de miser sur des volets roulants électriques. Ils sont équipés :

  • D’un système anti-relevage : un verrou est aménagé sur l’axe du volet. Son rôle est de bloquer la fermeture.
  • Et d’un système anti-arrachement : sur la dernière lame, un embout est fixé afin de renforcer la résistance en cas d’effraction.

La fenêtre antieffraction

Le verre antieffraction est un vitrage feuilleté respectant la norme EN 356. Il se caractérise par trois paramètres :

  • Le nombre de feuilles de verre.
  • Leur épaisseur.
  • Le nombre de films PVB intégrés à l’intérieur de la fenêtre.

En fonction de vos besoins, vous aurez le choix entre deux niveaux de sécurité :

  • Le premier correspond à la protection anti-vandalisme. La vitre doit résister aux projections d’objets.
  • Le second désigne la résistance du verre face aux tentatives de cambriolage.

Sachez qu’une fenêtre antieffraction de qualité doit au minimum posséder un double vitrage 44.4 ou 44.6 ce qui signifie qu’il est constitué de deux carreaux de minimum 4 mm d’épaisseur et de 4 ou 6 films de PVB.

D’autres dispositifs

Il existe quelques astuces pour ralentir les cambrioleurs, s’ils souhaitent pénétrer à l’intérieur de la maison en empruntant une fenêtre. Vous pouvez planter des rosiers ou des cactus au niveau des différents accès. Vous pouvez aussi installer des grillages ou des barreaux décoratifs devant les fenêtres du sous-sol ou de la salle de bains.

Investir dans un système d’alarme

Si les malfaiteurs réussissent à pénétrer au sein de votre logement, il vous reste une dernière carte à jouer : la télésurveillance. Le système d’alarme s’enclenche quand la situation est considérée comme anormale (bruits, mouvements, chaleur ou fumée). La sirène permet d’effrayer les voleurs et d’alerter les voisins. D’autre part, le dispositif prévient immédiatement les personnes concernées et surtout l’agence de sécurité.

Les équipements de surveillance

Deux systèmes de surveillance sont mis à votre disposition :

  • La surveillance à distance

    Elle vous alerte en cas de problèmes par l’envoi d’un SMS préenregistré ou par un appel téléphonique automatique.

  • La vidéosurveillance

    Des caméras sont installées à plusieurs endroits stratégiques à l’extérieur et à l’intérieur de la maison. Ce dispositif est complété par la mise en place d’un moniteur, qui vous permet de visionner les allées et venues sur votre propriété. Deux modes de surveillance existent : analogique ou IP (Internet Protocole). Le premier système enregistre les images à l’aide d’un appareil type magnétoscope. La durée de l’enregistrement est limitée. Le second utilise des caméras spécifiques, qui sont connectées au réseau IP (Intranet, internet, LAN, VPN) et à un serveur. Cela a de nombreux avantages : vous visionnez les images en temps réel où et quand vous le désirez et vous pilotez l’installation à distance.

Un dispositif avec ou sans-fil

Dans une maison en construction, le mieux est d’investir dans une alarme filaire. Elle est branchée directement sur le secteur. En cas de coupure de courant, une batterie prend le relais. L’alarme sans-fil est plus facile à aménager dans un logement ancien, car il n’est pas nécessaire de dissimuler les fils. Mais, elle s’avère moins performante à l’usage.

L’interphone

L’interphone s’avère au quotidien un outil utile pour les personnes d’un certain âge ou vivant seules, car elles peuvent contrôler facilement l’identité de leurs visiteurs sans ouvrir la porte. Installé dans une maison ou un appartement, il permet à la fois de :

  • Communiquer avec la personne qui sonne, grâce à la mise en place de haut-parleurs et de microphones. Les visiophones sont équipés d’un écran placé au sein du logement, qui vous permet de visionner votre interlocuteur.
  • Commander l’ouverture du portail électrique ou de la porte (si elle est équipée d’une gâche électronique).

Le gardiennage

Une maison occupée a un effet dissuasif sur les cambrioleurs. Un voisin ou un proche se rend chez vous durant votre absence. Lors de sa visite, il peut :

  • Vider la boîte aux lettres,
  • Arroser les plantes,
  • Tondre éventuellement le gazon.

Vous pouvez également faire appel à une société de gardiennage. Ce service est dans ce cas payant. Une autre solution existe : le home-sitting. Une association ou une entreprise vous met en relation avec des gardiens bénévoles.

La police nationale et la gendarmerie effectuent des rondes quotidiennes dans différents quartiers dans le cadre de l’opération « Tranquillité vacances ». Pour vous inscrire, vous devez signaler à la brigade de gendarmerie ou au commissariat de police le plus proche de votre domicile la période, où vous serez absent. Par ailleurs, vous pouvez contacter le référent sûreté de votre département. Ce policier ou gendarme spécialisé dans la lutte contre les cambriolages effectue un contrôle minutieux de votre logement afin de déceler les points faibles et vous conseiller une liste de travaux à réaliser avant de partir.

Un coffre-fort

Vous pouvez installer chez vous un coffre-fort, qui servira à entreposer vos objets personnels, votre argent ou vos documents importants. Il peut être encastré, posé ou transportable (valise sécurisée). Mais la meilleure solution est de déposer vos biens précieux dans un coffre à la banque.

Êtes-vous assuré en cas de vol ?

Il est important de bien lire les différentes clauses mentionnées dans votre contrat. La garantie « vol et cambriolage » ne constitue pas un élément obligatoire. Elle figure le plus souvent dans les contrats d’assurance multirisque habitation. Attention, votre assurance ne vous protège pas de tous les types de vol. Sont pris en charge généralement les vols commis :

  • Par effraction ou escalade du bâtiment
  • Avec des menaces ou violences sur une personne
  • A la suite d’une introduction clandestine. Le malfaiteur pénètre dans votre logement lorsque vous êtes présent
  • Par l’usage de fausses clefs (crochetage de la serrure)
  • Par des préposés de l’assuré (femme de ménage, nourrice)

Si les objets ont été dérobés dans une dépendance séparée de l’habitation (cave, remise, garage), dans le jardin ou dans les parties communes d’un immeuble, votre assureur ne vous remboursera pas.

Il est recommandé de photographier vos bijoux pour l’assurance et de les faire marquer par un joaillier. La police pourra ainsi plus facilement les retrouver. Gardez précieusement les certificats d’authenticité délivrés par le bijoutier.

Sachez que la déclaration de vol se déroule en deux étapes :

  1. Se rendre au commissariat de police ou à la gendarmerie de votre quartier pour signaler l’effraction.
  2. Contacter votre compagnie d’assurance. La déclaration doit être envoyée avec accusé de réception dans les deux jours qui suivent le constat. Parfois, cette démarche peut être réalisée par téléphone ou directement sur leur site internet.

* Source : https://inhesj.fr/sites/default/files/fichiers_site/ondrp/grand_angle/ga_40.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *