Efficacité énergétique : les travaux à privilégier dépendent du type de bâtiment

La Fédération des services énergie environnement (Fedene), qui rassemble les opérateurs d’efficacité énergétique, a fait réaliser une étude qui s’appuie sur des cas concrets pour déterminer les travaux de rénovation à privilégier en fonction du type de bâtiment. Cette étude s’attache principalement aux logements en copropriété et tient compte de la zone climatique dans laquelle ils se trouvent, du type de bâtiment et de la période de construction.

Efficacité énergétique

Les travaux à effectuer pour améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment dépendent du type de bâtiment dont il s’agit.

Les bâtiments construits avant 1948

Les bâtiments construits avant 1948 représentent 53% des copropriétés françaises. Ces bâtiments se caractérisent par des murs extérieurs très épais, une forte inertie thermique, et par une absence totale d’isolation intérieure. Dans la plupart de ces bâtiments, le système de chauffage date des années 1980. Il est donc primordial, dans ce type de bâtiments, d’envisager le remplacement du chauffage et de procéder, en priorité, à une isolation intérieure.

Les bâtiments construits entre 1948 et 1975

Ces bâtiments se caractérisent par une faible étanchéité à l’air et disposent d’un système de chauffage qui date, dans la majorité des cas, des années 80 également. Les travaux à prévoir dépendent largement de l’état dans lequel se trouve chacun des bâtiments. Néanmoins, l’isolation et le chauffage demeurent des éléments incontournables pour améliorer la performance énergétique de ces bâtiments.

Les bâtiments construits dans les années 80

Les bâtiments construits dans les années 80 présentent, pour certains, une isolation par l’intérieur plus ou moins efficace, et sont, dans l’ensemble, marqués par d’importants ponts thermiques. L’essentiel, dans ces bâtiments, consiste donc à revoir l’isolation. Enfin, l’étude souligne que, dans tous les cas, il est désormais essentiel d’opter pour des équipements de pilotage et de régulation de chauffage précis car ils permettent de réaliser jusqu’à 20% d’économies d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *