Est-ce que le bois est une bonne solution de chauffage ?

Le chauffage au bois est de plus en plus plébiscité par les ménages, car ce système écologique procure une ambiance chaleureuse irrésistible. Le bois utilisé constitue un élément déterminant. Il doit être sec et entreposé à l’abri des intempéries sinon vous risquez d’attendre longtemps avant d’avoir bien chaud.

poele bois

Le poêle à bois, un chauffage d’appoint performant et écologique.

Le type de bois

Le combustible employé est déterminé par le type de chaudière, la place disponible et le budget consacré. Vous avez le choix entre plusieurs sortes de bois, qui sont plus ou moins faciles à manipuler :

  • La bûche traditionnelle

    Vendue par stères, elle est coupée en morceaux dans une taille standard qui va de 33 cm à 100 cm. Le prix de ce combustible varie selon la saison et votre lieu de résidence. Il sera moins élevé dans les régions forestières.

  • La briquette ou bûchette

    Composée de copeaux et de sciure compressés, elle se présente sous la forme de bûches cylindriques qui facilite son stockage.

  • Les plaquettes forestières ou bois déchiqueté

    Ce sont des copeaux provenant de scieries, d’exploitations agricoles ou de déchetteries. L’installation peut être pourvue d’un réservoir en charge d’alimenter la chaudière. L’ensemble nécessite un espace de stockage assez important. Le système équipe le plus souvent des PME, des entreprises et des institutions collectives (hôpital ou crèche).

  • Les granulés ou pellets

    Ces petits bâtonnets fabriqués à partir de résidus de bois (écorce, poussière, sciure) mesurent entre 1 et 5 cm de long. Ils sont conditionnés en sac ou livrés en vrac par un camion-citerne. Au moment du déchargement, le transporteur peut les verser directement dans le silo de stockage relié à la chaudière.

La qualité du combustible

Quel que soit votre bois de chauffage, il est essentiel d’acheter un combustible de qualité. Dans le cas contraire, il produit des émissions polluantes telles que des hydrocarbures aromatiques polycycliques, du monoxyde de carbone et des composés volatils. Il est conseillé d’éviter de brûler des bois issus de la récupération (chantiers de démolition, vieux meubles) ou des déchets.

Le bois utilisé pour faire du feu doit être bien sec. S’il est humide ou demi sec, il aura plus de difficulté à s’enflammer et aura tendance à encrasser les conduits. Le bois vert libère davantage de fumée et de gaz carbonique au moment de la combustion. Idéalement, le taux d’humidité doit être inférieur à 20 %. Les bûches doivent être entreposées dans un endroit sec et ventilé entre 18 mois et 3 ans avant de servir de bois de chauffage. Le temps de séchage peut varier en fonction de la coupe. Il pourra être brûlé plus rapidement s’il est débité en bûches de 50 cm ou s’il est fendu.

Les pouvoirs calorifiques du bois

Ce matériau noble est réputé pour diffuser une chaleur agréable. Ses qualités calorifiques varient d’une essence à l’autre. Il existe principalement trois catégories :

  • Les bois de feuillus « durs »

    Le chêne, le hêtre, l’orme, le charme, le frêne. Ils se consument lentement mais libèrent une grande quantité de chaleur.

  • Les bois tendres

    Le peuplier, l’érable, le bouleau, le tilleul, l’aulne. Ils brûlent facilement et offrent de belles flammes, ils sont utilisés pour démarrer le feu.

  • Les bois résineux

    Le pin maritime, l’épicéa, le sapin, le mélèze. Ils ne doivent pas être employés trop souvent, car en brûlant ils encrassent les conduits de fumée.

L’entretien de votre système de chauffage

Ce type de chauffage demande un entretien régulier dont la fréquence va dépendre de l’appareil et de l’usage. Il est nécessaire de retirer les cendres et de nettoyer la vitre. Il est obligatoire de faire appel à un professionnel :

  • Une fois par an pour vérifier l’état général de l’installation.
  • Deux fois par an pour faire ramoner le conduit de fumée. L’une de ses deux visites devra être effectuée durant la période de chauffe.

Selon l’organisme Flamme verte *, un millimètre de suie sur les parois du tuyau d’évacuation augmente de 10 % votre consommation de bois ! Pour une bonne utilisation, il est important de se référer à la notice explicative délivrée par le fabricant.

Le chauffage au bois, un chauffage d’appoint

Le chauffage à bois constitue un complément idéal, si vous disposez d’une installation électrique Aterno. Cette association permet de profiter de la joie d’un bon feu de cheminée et de la chaleur douce des appareils à inertie. Parallèlement, le chauffage électrique offre de nombreux avantages. Il n’est pas nécessaire de disposer d’un espace de stockage, l’électricité est disponible immédiatement et en continu. Pas besoin de contrat d’entretien, ils fonctionneront parfaitement pendant des années, leur cœur de chauffe est garanti à vie. Enfin, ils offrent une chaleur agréable et homogène dans l’ensemble de la maison.

Découvrez notre gamme complète de radiateurs à inertie de dernière génération

* Source : https://www.flammeverte.org/fichs/35735.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *