Le froid et la mise en route du chauffage marquent le retour des intoxications au monoxyde de carbone

Les intoxications au monoxyde de carbone (CO) se produisent essentiellement durant la période de chauffe, qui se déroule de janvier à mars et d’octobre à décembre. Ce gaz est dangereux pour la santé et peut avoir des conséquences mortelles. Il est donc important de rester prudent lorsque vous utilisez des appareils de chauffage à combustion.

monoxyde de carbone

Avec l’arrivée du froid, le risque d’intoxication au monoxyde de carbone augmente.

Le chauffage, la première cause d’intoxication

Inodore, invisible et non-irritant, le monoxyde de carbone constitue un gaz extrêmement nocif pour la santé. Chaque année en France, l’Agence régionale de santé recense une trentaine de décès liés à ce gaz. Ces accidents peuvent toucher l’ensemble des foyers. Il suffit d’allumer le chauffage central, un appareil d’appoint ou un groupe électrogène défectueux. La combustion du gaz naturel, du pétrole, du bois ou du propane se déroule de manière incomplète ce qui génère des émissions toxiques.

Les gestes à adopter pour limiter les risques

Mieux vaut prévenir que guérir ! Quelques gestes de prévention permettent d’empêcher qu’un drame ne se produise :

  • Réaliser un entretien annuel de votre système de chauffage et de production d’eau chaude par un professionnel qualifié avant le début de l’hiver.
  • Faire appel à un professionnel pour ramoner les conduits d’évacuation des fumées.
  • Aérer 10 minutes par jour les différentes pièces de la maison même en plein hiver.
  • Ne jamais obstruer les grilles de ventilation.
  • Respecter les conditions d’utilisation énoncées par le fabricant. Un chauffage d’appoint ne doit pas fonctionner en continu.
  • Ne pas vous chauffer avec un appareil non destiné à cet usage comme un réchaud de camping, un brasero ou un barbecue.

En cas de doute, agissez !

Le monoxyde de carbone est indétectable mais, plusieurs signes peuvent vous alerter : maux de tête, nausées, troubles des sens, douleurs thoraciques, etc. Les symptômes liés à l’intoxication touchent les différentes personnes présentes au sein de la pièce et disparaissent lorsqu’elles s’éloignent de l’appareil à combustion. Il faut agir rapidement ! Ouvrez les fenêtres et les portes afin de renouveler l’air ambiant. Si vous le pouvez, coupez l’installation de chauffage avant de quitter les lieux. Et enfin, appelez les secours. Vous pouvez composer le 15 (SAMU), le 18 (les pompiers) ou le 112 (le numéro d’urgence européen).

Le chauffage électrique, le bon remède

Le chauffage électrique de dernière génération constitue une excellente solution ! Ce dispositif fonctionne au fil des saisons comme au premier jour sans entretien spécifique. Il préserve, en prime, la qualité de l’air. Les radiateurs diffusent une chaleur douce et agréable. Pour en profiter dans l’ensemble de votre logement, le fabricant Aterno a mis au point une gamme très complète d’appareils dont le radiateur plinthe, vertical et le radiateur sèche-serviette.

Découvrez notre gamme complète de radiateurs électriques à inertie nouvelle génération

* Source : http://www.eure.gouv.fr/Actualites/Quand-le-froid-revient-attention-au-monoxyde-de-carbone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *