Les volcans islandais, une source d’énergie renouvelable

L’Islande est une terre volcanique, elle recense environ 130 volcans dont le célèbre Eyjafjöll entré en éruption en avril 2010. Ces massifs naturels constituent une crainte pour certains et pour d’autres une manne d’énergie renouvelable.

volcan en eruption - islande

Les volcans représentent une nouvelle source d’énergie renouvelable.

Une installation géothermique de près de 5 000 mètres de profondeur

En 2009, un forage effectué à proximité de la centrale de Krafla atteint une poche magmatique. Durant les deux années suivantes, l’eau chaude surchauffée à plus de 450°C, a été exploitée pour alimenter les foyers islandais en électricité verte.

Après ce succès et celui d’installations similaires, la recherche d’eau toujours plus chaude se poursuit. Le projet IDDP rassemble un consortium de compagnies énergétiques islandaises. En août 2016, il démarre un chantier de géothermie profonde sur la péninsule de Reykjanes. 176 jours plus tard, le 25 janvier 2017, ce forage hors norme est achevé. Les ingénieurs et les techniciens ont réussi à atteindre une profondeur de 4 659 mètres ! La température au fond du puits s’élève à 427°C et la pression est estimée à 340 bars.

La plateforme de forage Thor, un puits géothermique ultra-puissant

Thor représente le dieu du tonnerre dans la mythologie nordique et désormais une centrale géothermique islandaise. Un nom, parfaitement approprié pour désigner cette plateforme de forage. L’énergie renouvelable produite ici sera jusqu’à dix fois supérieure à celle générée par des puits conventionnels. En effet, Thor est sur le point de parvenir à la nappe d’eau chauffée par le magma. Cette eau est considérée comme « supercritique ». Elle peut atteindre des températures de 1 000°C ! L’exploiter signifierait produire 50 000 mégawatts d’électricité, qui serviraient à alimenter 50 000 maisons.

Les scientifiques en charge de ce projet l’assurent, ce site n’augmentera pas le risque d’éruption volcanique. Pour preuve, d’autres expériences devraient être menées dans d’autres régions. L’Islande occupe la place de numéro 1 dans le domaine de la géothermie. Rien d’étonnant donc que 90 % de la population soient équipées de ce type d’installation.

Le record du forage le plus profond reste Russe

Le projet Thor est novateur mais il ne constitue pas pour autant le forage le plus profond jamais réalisé. Ce record est détenu par la Russie avec le forage de Kola, dans la région de Mourmansk. Entre 1970 et 1989, les hommes ont tenté de creuser jusqu’au manteau supérieur de la Terre. Ce travail devait permettre aux chercheurs de mieux appréhender le fonctionnement de la planète. Le chantier s’est interrompu à 12 262 mètres de profondeur avant d’être finalement abandonné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *