Le projet Wattway : les premiers essais en terre Vendéenne

Les dalles solaires mises au point à travers le projet Wattway remplacent le bitume sur les routes et les parkings de Vendée. En plus d’être esthétiques, elles produisent l’électricité verte.

wattway

Source : http://www.wattwaybycolas.com/

La Vendée, le premier chantier du projet Wattway

Le groupe Colas, la filiale routière de Bouygues, dévoilait, en octobre 2015, le projet Wattway, qui développe un revêtement composé de cellules photovoltaïques. 6 mois plus tard, le premier chantier voit le jour en Vendée. Quarante-deux dalles photovoltaïques en résine recouvriront 50 m2 de bitume. Les deux zones choisies sont les voies de circulation du parking du Vendéspace et le complexe sportif et culturel proche de La Roche-sur-Yon. « Il n’y a pas besoin de refaire les infrastructures. Il s’agit d’un revêtement routier commercialisé sous forme de dalles, qui s’appliquent sur les routes et les parkings », souligne le PDG de Colas, Hervé Le Bouc. La production d’énergie renouvelable devrait s’élever à 6 300 kWh/an ! Elle servira à alimenter une borne de recharge pour les véhicules électriques.

Les panneaux solaires Wattway, un panneau étanche et robuste

Ces panneaux solaires d’un nouveau genre mesurent quelques millimètres d’épaisseur et pourtant elles sont solides et antidérapantes.

« A Chambéry et à Grenoble, on a testé Wattway avec succès sur un cycle d’un million de véhicules, soit vingt ans de trafic normal d’une route, et la surface ne bouge pas »,

atteste Hervé Le Bouc. Pour répondre aux personnes sceptiques, il précise :

« Les panneaux photovoltaïques, en tant que tels, sont fragiles et s’écraseraient comme des biscottes. Tout le savoir-faire de Colas, protégé par deux brevets, réside dans la nature du revêtement transparent qui les protège ».

Le projet Wattway, la route vers le succès

« Nous avons reçu plus de 1000 demandes »,

confie Jean-Charles Broizat, directeur du projet au sein de la firme Colas. Les collectivités locales, les services publiques, le secteur privé et également les pays étrangers sollicitent l’entreprise française de travaux publiques.

« Nous avons sélectionné parmi elles une centaine de projets, sur lesquels nous sommes en train de travailler et qui feront l’objet d’accords similaires d’ici fin 2017, à raison d’un par semaine en moyenne. »,

ajoute Jean-Charles Broizat. Les chantiers sélectionnés seront l’occasion pour Wattway d’expérimenter les différents usages possibles (éclairage public, panneaux lumineux, borne de recharge ou habitations isolées), sous toutes les latitudes et dans les diverses conditions de circulation (parkings et voies passantes notamment). En moins de deux ans, entre 5 000 et 7 500 m2 de tronçons routiers seront recouverts de dalles solaires.

Le coût des pavés solaires Wattway

Malgré l’engouement croissant pour cette nouvelle technologie, un frein subsiste : son coût. L’entreprise française vise un prix aux alentours de 6€ par wattcrète de puissance d’ici cinq ans.

« A un horizon de cinq ans, Wattway trouvera son marché à son prix »,

conclut Jean-Charles Broizat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *