Pylônes électriques : comment tiennent-ils debout ?

A votre avis, comment les pylônes électriques, qui doivent supporter des charges très importantes et résister aux intempéries, tiennent-ils debout ?

Support pylônes électriques

Les pylônes électriques tiennent debout grâce à des supports qui varient en fonction de la nature du sol.

Tout dépend de la nature du sol

Avant chaque création de ligne, il est nécessaire d’étudier précisément la nature du sol. Des prélèvements sont effectués pour permettre de trouver la solution idéale pour les fondations des pylônes qui seront implantés dans cette zone.

Les fondations s’adaptent

Il existe deux grands types de fondations. Lorsque la qualité du sol le permet, ce sont des fondations superficielles qui sont utilisées. Constituées de béton, elles sont enterrées à une profondeur d’environ 3 mètres. Elles représentent 80%  des fondations utilisées pour soutenir les pylônes.

Parfois, la couche superficielle du sol n’est pas assez résistante et dans ce cas, les fondations en béton ne suffisent pas. Ce sont alors des pieux en béton armé ou en acier qui soutiennent les pylônes et qui sont enterrées plus en profondeur (entre 5 et 10 mètres voire 20 mètres lorsque le sol est de très mauvaise qualité).

Le choix des fondations est extrêmement important et chaque année, des spécialistes se penchent sur la question au moment de la création de nouvelles lignes électriques ou lorsque des opérations de renforcement des lignes existantes sont menées. Car la consolidation des infrastructures fait partie des tâches qui incombent aux professionnels de RTE et qui permettent d’assurer la sécurité du réseau de transport d’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *