Radiateur à inertie fluide : quels sont ses inconvénients ?

Les radiateurs à inertie fluide sont souvent présentés comme des équipements de chauffage électrique de nouvelle génération, à la fois performants et économiques. En réalité, ils présentent des inconvénients majeurs qui ont un impact sur leur efficacité et leur longévité. Faisons le point.

Radiateur à inertie fluide.

Le radiateur à inertie fluide présente de nombreux inconvénients.

Qu’est-ce qu’un fluide caloporteur ?

Il s’agit du liquide utilisé pour emmagasiner la chaleur. Il coule en circuit fermé dans l’appareil. Il doit résister à d’importants écarts de température, être peu corrosif et capable de maintenir une température homogène.

Le radiateur à inertie fluide dispose d’un cœur de chauffe composé d’huile minérale ou végétale, ou d’un mélange élaboré à partir de glycol. Dans la plupart des cas, ils sont constitués de produits issus d’hydrocarbures polluants. Cela pose la question de leur impact écologique et de leur recyclage.

En fin de vie, le radiateur doit être soigneusement démonté et le liquide, nocif pour l’environnement, récupéré par un professionnel. Son recyclage engendre donc d’importants frais pour ses utilisateurs. Il faut en tenir compte pour établir le budget global nécessaire à l’achat de ce type de matériel.

Comment fonctionne-t-il ?

Le liquide caloporteur accumule la chaleur qui est transmise, par rayonnement, à la pièce à chauffer. L’équipement chauffe autant à l’avant qu’à l’arrière. Mais il est parfaitement inutile de chauffer les murs extérieurs de votre maison. Cela engendre d’importantes déperditions énergétiques qui font augmenter votre facture.

Sur de nombreux modèles, le thermostat est situé sur le radiateur. La température ressentie dans la pièce ne correspond jamais à celle que vous avez réglée puisque la sonde est influencée par la chaleur qui se dégage de l’équipement. Si vous réglez votre appareil sur 20 °C, il est probable que vous n’atteindrez que 18 °C en ressenti dans la pièce. En vous obligeant à chauffer davantage, ce type de dispositif alourdit inévitablement vos dépenses énergétiques.

Comment vieillit-il ?

Les modèles avec liquide caloporteur présentent des risques de fuite au niveau des soudures et des joints à cause du vieillissement. C’est un défaut largement constaté chez les utilisateurs. Si vous souhaitez opter pour cette technologie, il faut absolument choisir un fabricant qui respecte des normes strictes et offre un service après-vente réactif. Mais cela ne vous protège en rien des risques avérés de dysfonctionnements.

Avec un équipement à inertie fluide, en cas de fuite, l’ouverture du réservoir nécessite l’intervention d’un professionnel agréé. Cette opération peut se révéler fastidieuse et coûteuse. A long terme, cette technologie offre donc de moins bonnes performances et se révèle beaucoup moins fiable que l’inertie sèche. Les utilisateurs rapportent aussi des bruits réguliers de liquide. S’ils peuvent passer inaperçus dans une pièce à vivre, ils s’avèrent particulièrement dérangeants dans une chambre.

A prix comparable, les experts vous conseilleront toujours un matériel doté d’une brique réfractaire, qui ne requiert aucune maintenance. Le cœur de chauffe en céramique est composé de matériaux 100 % naturels, qui ne présentent aucun risque pour l’environnement. Si vous souhaitez bénéficier de performances exceptionnelles et de garanties sérieuses concernant la fiabilité de votre équipement de chauffage, demandez un guide gratuit.

Demandez votre Guide Gratuit des radiateurs électriques à inertie sèche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *