Transport d’électricité : courant continu ou courant alternatif ?

Aujourd’hui, le plus souvent, l’électricité est transportée sous forme de courant alternatif. Mais, il existe trois situations spécifiques dans lesquelles il est plus avantageux voire nécessaire d’utiliser le courant continu pour le transport.

courant electrique

L’électricité est le plus souvent transportée sous forme de courant alternatif.

Lignes aériennes à haute ou très haute tension

Lorsque la distance à parcourir est supérieure à 1500 km, le transport de l’électricité en courant continu s’impose pour éviter les problèmes de synchronisation et d’instabilité sur le réseau.
Des liaisons aériennes en courant continu ont ainsi été construites dans les pays où les zones de production sont éloignées des zones de consommation.

Lignes d’interconnexion entre deux réseaux asynchrones

Deux réseaux sont dits asynchrones lorsqu’ils ne sont pas exploités à la même fréquence (60 hertz pour l’un et 50 hertz pour l’autre par exemple). C’est le cas de deux réseaux de transport d’électricité de régions ou de pays différents par exemple. Le courant continu est alors obligatoire pour pouvoir gérer le décalage de fréquence entre les deux réseaux.

Liaisons souterraines ou sous-marines

Si la distance à parcourir dépasse 50 km, il est impossible d’acheminer l’électricité en courant alternatif. En effet, le courant continu est plus adapté à des câbles immergés ou enterrés.
Les liaisons sous-marines peuvent servir à alimenter une île en électricité par exemple ou à relier deux pays.

Même si c’est le courant alternatif qui est le plus souvent utilisé pour le transport d’électricité, il existe néanmoins des situations dans lesquelles le courant continu s’avère plus sûr et mieux adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *