Une nouvelle étiquette énergie pour davantage de clarté

Le Parlement Européen a décidé de simplifier et d’harmoniser l’étiquetage énergétique pour tous les appareils électriques. Les consommateurs seront en mesure de décrypter facilement les performances énergétiques (petits ou gros consommateurs d’énergie) et les caractéristiques (consommation d’eau, niveau sonore, etc.) de l’équipement et ainsi faire le meilleur choix.

etiquette energie

L’Union européenne simplifie l’étiquette énergétique.

Un système de classification dépassé

La consommation d’eau et / ou d’électricité des appareils électroménagers est indiquée, depuis 1994, par une étiquette sous la forme d’échelle de lettres (de A la meilleure note à G la moins bonne). Ce n’est plus tout à fait vrai aujourd’hui. En effet, les avancées technologiques ont permis aux fabricants d’améliorer la qualité globale des produits et donc la plupart sont classés A voire plus. Désormais, de nouvelles sous catégories sont apparues : A+, A++ et A+++. Les équipements très énergivores classés de B à G sont, parallèlement, interdits à la vente. Ces différents changements peuvent porter à confusion. La lettre A ne constitue plus l’assurance d’acheter un appareil peu gourmand. Le plus prudent est de privilégier les équipements notés A+++.

Vers un étiquetage simplifié

La Commission Européenne a adopté, le 13 juin 2017, des mesures afin de clarifier les étiquettes des appareils électroménagers. L’objectif est de revenir au système initial avec une échelle qui s’étend de A (le moins énergivore) à G (le plus énergivore) sans catégorie intermédiaire. La classification est automatiquement révisée en fonction des différents progrès techniques.

Une version en ligne de cette étiquette sera disponible. Véritable fiche produit, elle offrira aux usagers des renseignements supplémentaires dont la mise à jour de l’efficacité énergétique de l’équipement déjà en leur possession. « Les citoyens disposeront d’un système d’information clair, intelligent et numérique. Grâce aux données ouvertes et accessibles, de nouveaux outils permettront aux citoyens de comparer les produits en fonction de leurs habitudes et donc d’acheter en toute connaissance de cause », indique Dario Tamburrano, un eurodéputé à l’origine de cette réforme.

Cette étiquette énergie prendra effet à partir de la fin de l’année 2019 pour les téléviseurs, les lampes, les lave-linge et les lave-vaisselle. Pour les climatiseurs, les sèche-linge, les aspirateurs, les fours, les hottes et les installations de ventilation domestique, il faudra attendre entre 2021 et 2025 pour qu’elle soit effective. En ce qui concerne l’étiquette des systèmes de chauffage et des chauffe-eau, elles devront être à jour d’ici 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *