Bien choisir votre logement senior

Résidences Autonomies, EHPAD, ou Résidences Services Seniors : il faut dans un premier temps identifier vos besoins, vos envies et votre budget pour faire votre choix. L’entrée en EHPAD est envisageable pour répondre à une perte d’autonomie. Les Résidences Services Seniors et Autonomies sont quant à elles, plutôt réservées aux seniors autonomes.

Couple de seniors.

Découvrez les différents types de logements seniors.

Quels sont les différents types d’établissements ?

Il est aujourd’hui encore difficile de s’informer sur les différents types de logements et les besoins auxquels ils répondent. Avec près de 11 000 établissements tous secteurs confondus, privé, public ou associatif, comment choisir judicieusement votre logement senior ? Les établissements se divisent en quatre types :

Résidences Autonomies

Souvent construites à proximité des commerces et services, les résidences autonomies se composent de logements individuels privatifs. Ces établissements concernent les personnes âgées, seules ou en couple souhaitant conserver leur indépendance. Ces structures permettent de bénéficier d’un environnement sécurisé et disposent de services collectifs. Elles sont souvent gérées par des structures publiques ou à but non lucratif, c’est pourquoi leur coût est abordable.

Résidences Services Seniors

Tout comme les résidences autonomies, les résidences services seniors accueillent aussi les seniors autonomes, valides, semi-valides de plus de 60 ans. Elles proposent soit l’achat soit la location d’appartements individuels et de maisons de plain-pied. Souvent associées à des services haut de gamme (assistance 24/7, piscine, bibliothèque, etc), ces structures sont généralement gérées par des organismes privés et demandent un budget assez conséquent.

EHPAD

Les Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, sont des maisons de retraite médicalisées qui accueillent des personnes âgées en perte d’autonomie. Les EHPAD ont pour mission d’accompagner les personnes dépendantes et de préserver leur autonomie. Certains établissements se spécialisent dans la prise en charge de pathologies comme Alzheimer, Parkinson ou des maladies neuro-dégénératives.

Logements Alternatifs

La colocation senior se base sur le principe de solidarité. Cette forme de logement permet de lutter contre l’isolement et de profiter d’un meilleur pouvoir d’achat : division du loyer, répartition des charges et des coûts représentés par les services à la personne, etc.

Autre solution : le béguinage. Tout droit venu de Belgique, il convient aux seniors ayant des difficultés de mobilité et de faibles revenus. Il s’agit d’ensembles immobiliers conçus pour favoriser les échanges et la vie en communauté. Le logement intergénérationnel, repose, quant à lui, sur un principe simple : des personnes âgées logent un étudiant contre une aide régulière dans les tâches ménagères et quotidiennes. Ce modèle alternatif permet d’entretenir du lien social.

Enfin, les seniors dépendants et en situation de handicap peuvent s’orienter vers une famille d’accueil agréée par le Conseil Général. Les hôtes sont des professionnels qui proposent d’accueillir jusqu’à trois personnes à leur domicile.

Couple de seniors assis sur un banc dans la nature.

Anticiper la perte d’autonomie est essentiel pour bien choisir votre logement.

Anticiper l’entrée en logement senior

La majorité des familles font l’erreur d’attendre les premiers signes de perte d’autonomie de leur proche pour envisager une entrée dans un établissement adapté. En fonction du type de résidence, des services souhaités et du lieu désiré, le délai d’attente peut être long.

Il est important d’évoquer cette possibilité relativement tôt avec vos proches. Vous limiterez ainsi les craintes et l’anxiété que peut engendrer l’emménagement dans un nouveau lieu de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *